Astrid de La Forest

Née en 1962, vit et travaille en Seine-et-Marne

À la fois graveur et peintre, La Forest s’approprie le motif à travers le filtre de distanciation que lui permet l’intermédiaire de la plaque. Elle retravaille sur différentes épreuves utilisant souvent les « fantômes » de ses monotypes (œuvres tirées du deuxième passage de la presse qui révèlent une image presque effacée). Ainsi les techniques propres à l’estampe lui permettent d’élaborer un langage plastique très personnel pour dire son rapport au monde.

Elle rentre à l’Académie Française en section gravure en 2018.